La Chine un acteur majeur  qui séduit les étudiants internationaux:

La Chine, la deuxième économie mondial  selon le FMI (Fond monétaire international), attire aujourd’hui de plus en plus d’étudiants étrangers en provenance de partout dans le monde; un peu plus de 498 000 étudiants accueillis en 2017 dont 50 000 viennent du continent africain.

Le gouvernement chinois cherche à attirer de plus en plus d’étudiants internationaux dans ses universités pour atteindre 500 000 d’ici 2020 dans le cadre d’un programme de « soft power » visant à placer la Chine comme un acteur  dans l’enseignement supérieur  au niveau international.

Un bon diplôme à un coût très inférieur à celui du Royaume-Uni ou des États-Unis:

Si la majorité des étudiants étrangers viennent pour la plupart des pays d’Asie comme l’Inde, l’Indonésie, le Thaïlande, le Pakistan; on assiste aussi à une augmentation d’étudiants originaires des pays comme les Etats unis, dans les universités chinoises,  en effet leurs nombre à passé de 6 391  en 2005 à  12 790 en 2015; de même que le nombre d’étudiants britanniques à triplé au cours de la même période. l’une des raisons de cette hausse est probablement a l’augmentation du nombre de programmes  enseignés en langue anglais dans les universités chinoises.

L’énorme diversification de l’offre dans les universités chinoises:

La Chine possède le plus grand réseau d’universités dans le monde, on en comptait déjà  2 631 universités en 2017, et plus de 20 millions d’étudiants inscrits. Cette année-là, environ 7,36 millions de personnes ont obtenu leur diplôme universitaire en Chine. Le nombre de diplômés en Chine connait  une évolution constante au cours des dernières années.

La province de Jiangsu était classée la première en 2015 avec le plus grand nombre de diplômés de master, soit environ 485 000 diplômés.

Avec ce nombre très élevé d’universités,  et  la variation énorme entre elles  d’une région à une autre du pays, fait que le choix pour les étudiants internationaux qui ne connaissent pas énormément le système éducatif chinois, est  très difficile. Cependant, un certain nombre d’initiatives du gouvernement chinois pour catégoriser les meilleures universités, comme le projet 211 à permis de classer 112 universités, le projet 985 qui a parrainé 39 universités seulement en 2011, et le projet C9 le plus sélectif regroupe les 9 meilleures universités du pays qui reçoivent à elles seules 10% du budget national de la Chine pour la recherche.

Le classement 2019 des universités chinoises:

Pourquoi de plus en plus d’étudiants choisissent d’étudier en Chine?

1- Les universités chinoises se distingue de plus en plus:

le nombre d’universités chinoises qui se hissent dans les classements mondiaux des meilleures institutions ne cesse d’augmenter: En effet le nombre d’universités chinoises classées dans le top 500 du classement de Academic Ranking of World Universities (shanghairanking ) est passé de 23 universités en 2011 à 53 en 2018.

2-Le gouvernement chinois encourage les étudiants internationaux.

uLe soutien financier est sûrement  un facteur essentiel dans la décision d’étudier à l’étranger; en effet le gouvernement chinois  offre aux étudiants internationaux une variété de bourses dans 279 universités.  Il y a des les bourses partielles et les bourses complètes, ces dernières  comprennent  l’exemption des frais de scolarité et de logement, une aide financière mensuelle, une assurance médicale; quant aux bourses partielles elle peuvent comprendre une exemption totale ou partielle  des frais de scolarité, mais pas d’allocation financière mensuelle, elles sont souvent octroyées par les universités selon différent critères. le China Scholarship Council (CSC) est l’organisme qui s’occuper et gère les demandes de bourses d’études octroyées par le gouvernement chinois.Les types de bourses auxquelles on peut postuler:- Les bourses du gouvernement chinois: souvent elles des bourses complètes, elles sont gérées par le China Scholarship Council (CSC) .– Les bourses  des gouvernements locaux:  octroyées aux étudiants internationaux par les gouvernements régionaux, elles sont souvent  partielles et couvrent les frais de scolarité et l’assurance maladie complète.- Les bourses de l’Institut Confucius: sont aussi bonnes que celles du gouvernement chinois. Cependant, elles  sont limitées aux études chinoises.